Montgauthier

La paroisse primitive de Montgauthier regroupait les villages de Montgauthier, Briquemont et Laloux. Le domaine foncier du village de Montgauthier appartenait à l'abbaye de St Hubert. La paroisse St-Remy est citée pour la première fois en 1139, lors de sa participation aux croix banales de St-Hubert. La famille de Thynes détenait l'avouerie de Montgauthier depuis le 12e siècle et peut-être même avant. Un acte de 1238 régla un différent entre l'avoué, Pierre de Thynes, et l'abbaye au sujet des bois de Montgauthier.

Montgauthier devint au 14e siècle une des 32 hauteurs de Ciney. La seigneurie hautaine, vers le milieu du 15e siècle, appartenait à la famille Charpentier (ou Carpentier) de Dinant. En 1460, Jehan dit Charpentier en est le seigneur. En 1479, Gilles dit Charpentier fut en procès au sujet de la seigneurie que lui disputait l'abbé de St Hubert. Entre 1571 et 1577, nouveau procès entre Guillaume de Velroux, seigneur d'une partie de Montgauthier et l'abbé de St Hubert. En 1603, la paroisse comptait trente familles. A la fin du 18e siècle, la seigneurie appartenait au chevalier de Thier, échevin de Liège, conseiller du prince évêque.

En 1856, des cimetières à incinération belgo-romains du 3e siècle
furent découvert au lieu dit "Male Fosse".
Avant la fusion des communes, la commune de Montgauthier englobait les hameaux de Briquemont, Laloux et Frandeux. Elle comptait en 1840, 560 habitants; en 1857, 628 habitants et 136 maisons;
en 1910, 688 habitants et en 1961, 449 habitants et 146 maisons.
Montgauthier, en wallon Malautchi, s'appelait Mons Walcheri en 1139; Monlevachier en 1330;
Mont le Wauthier en 1512 et Molwachier en 1597.